Druide : Donjon et Dragon

Druide donjon et dragon

Donjon et Dragon :
les Druides

Les Druides sont des les protecteurs de la nature.

Tout savoir sur les druides !

Le Druide en résumé

Que ce soit en faisant appel aux forces élémentaires naturelles ou en imitant les créatures du monde animal, les druides sont des incarnations de la force, de la ruse, et de la colère de la nature. Ils ne se proclament pas maîtres de la nature. Ils se voient plutôt comme des extensions de la volonté indomptable de la nature.

la classe de druide avec un homme et un ours dans dnd

Création de l’aventurier

Points de vie :

  • Niveau 1 : 8 points de vie + le modificateur de Constitution.
  • Autre niveaux : 1D8 par niveau de Druide + le modificateur de Constitution.

Maîtrise :

  • Toutes les armures légères et intermédiaires et boucliers. Attention, un druide n’utilisera pas d’armures ou de boucliers en métal.
  • Armes : gourdin, dague, fléchette, javeline, masse d’armes, bâton, cimeterre, fronde, serpe, lance.
  • Outils : kit d’herboriste.
  • Jets de sauvegarde de Sagesse et d’Intelligence.
  • 2 compétences parmi : Arcanes, Dressage, Intuition, Médecine, Nature, Perception, Religion et Survie.

Equipement :

  • Un bouclier en bois ou une arme courante.
  • Un cimeterre ou une arme courante de corps à corps.
  • Une armure de cuir, un sac d’explorateur et un focaliseur druidique

Les capacités du Druide

Druide niveau 1

Lancer des sorts :

Vous connaissez deux sorts mineurs de druide de votre choix. Vous apprendrez des sorts mineurs de druide supplémentaires de votre choix aux niveaux supérieurs.

La sagesse est votre caractéristique d’incantation. Voir la partie « Sorts » pour plus de détails.

DD de sauvegarde des sorts = 8 + votre bonus de maîtrise + votre modificateur de Sagesse

Druidique :

Vous connaissez le druidique, le langage secret des druides. Vous pouvez parler cette langue et l’utiliser pour laisser des messages secrets. Vous, et les autres personnes connaissant ce langage, remarquez automatiquement un tel message.

Les autres personnages remarquent la présence du message s’ils réussissent un jet de Sagesse (Perception) DD 15 mais ne peuvent pas le déchiffrer sans utiliser la magie.

Druide niveau 2

Forme sauvage :

À partir du niveau 2, vous pouvez utiliser votre action pour prendre par magie la forme d’une bête que vous avez déjà vue auparavant. Vous pouvez utiliser ce pouvoir deux fois. Vous récupérez les utilisations dépensées après avoir effectué un repos court ou long.

Votre niveau de druide détermine le type de bête dont vous pouvez prendre l’apparence, comme indiqué dans la table ci-dessous. Au niveau 2, par exemple, vous pouvez vous transformer en n’importe quelle bête ayant un facteur de puissance de 1/4 ou inférieur et qui n’a ni vitesse de vol ni vitesse de nage.

NivFP maxRestrictionsExemple
21/4Pas de vitesse de vol ni de nageLoup
41/2Pas de vitesse de volCrocodile
81Aigle géant

Vous pouvez rester sous forme de bête un nombre d’heures égal à la moitié de votre niveau de druide (arrondi à l’entier inférieur). Une fois le temps écoulé, vous reprenez votre forme normale à moins que vous ne dépensiez une nouvelle utilisation de cette capacité. Vous pouvez également revenir plus tôt à votre forme normale en utilisant une action bonus lors de votre tour. Vous revenez automatiquement à votre forme normale si vous tombez inconscient, si vous tombez à 0 point de vie ou si vous mourrez. Tant que vous êtes transformé, les règles suivantes s’appliquent :

  • Vos statistiques de jeu sont remplacées par celles de la bête, mais vous conservez votre alignement, votre personnalité et vos valeurs de Charisme, Intelligence et Sagesse. Vous conservez également vos maîtrises de jets de sauvegarde et de compétences, en plus de gagner celles de la créature. Si la créature a les mêmes maîtrises que vous et que son bonus dans ce bloc de stat est supérieur au vôtre, utilisez son bonus. Si la créature possède des actions légendaires ou des actions de repaire, vous ne pouvez pas les utiliser.
  • Quand vous vous transformez, vous endossez également les points de vie de la bête et ses dés de vie. Lorsque vous reprenez votre forme vous récupérez le nombre de points de vie que vous aviez avant votre transformation. De plus, si vous vous retransformez parce que vous êtes tombé à 0 point de vie, tous les dégâts supplémentaires sont encaissés par les points de vie de votre forme normale. Par exemple, si vous subissez 10 points de dégâts sous forme animale alors que vous n’aviez plus qu’un point de vie, vous retournez à votre forme normale et encaissez 9 points de dégâts. Tant que ces dégâts résiduels ne font pas tomber les points de vie de votre forme normale à 0, vous ne sombrez pas dans l’inconscience.
  • Vous ne pouvez pas lancer de sorts, et votre capacité à parler ou effectuer toute action qui nécessite des mains est limitée aux possibilités qu’offre votre forme de bête. Toutefois, vous transformer ne brise pas votre concentration sur un sort que vous aviez déjà lancé, ni ne vous empêche d’utiliser une action pour rediriger un sort, comme le sort appel de la foudre, que vous auriez déjà lancé.
  • Vous conservez les bénéfices de toutes vos capacités de classe, de race, ou de n’importe quelle autre origine, et vous pouvez les utiliser si vous en êtes physiquement capable. Cependant, vous ne pouvez pas utiliser de sens spéciaux, comme la vision dans le noir, sauf si votre nouvelle forme les possède également.
  • Vous choisissez si votre équipement tombe sur le sol, fusionne avec votre nouvelle forme ou est porté par votre nouvelle forme. L’équipement porté fonctionne correctement, mais le MD décide pour chaque pièce d’équipement s’il est possible pour votre nouvelle forme de la porter, en fonction de la morphologie et de la taille de la bête. Votre équipement ne change pas de taille ou de forme pour s’adapter à votre nouvelle forme, et tout l’équipement que la nouvelle forme ne peut pas porter tombe sur le sol ou fusionne avec vous. L’équipement qui fusionne avec la nouvelle forme n’a aucun effet tant que vous restez sous cette forme.

Cercle druidique :

Vous devez choisir à quel cercle de druide vous appartenez : le cercle de la terre ou le cercle de la lune, chacun étant détaillé plus bas.

Votre choix vous confère de nouvelles capacités aux niveaux 2, puis 6, 10, et 14.

Druide niveau 4 (puis 8, 12, 16 et 19)

Amélioration de caractéristiques :

Au niveau 4, puis par la suite aux niveaux 8, 12, 16 et 19, vous pouvez augmenter une valeur de caractéristique de votre choix de +2, ou bien augmenter deux valeurs de caractéristique de votre choix de +1.

Vous ne pouvez cependant pas augmenter une caractéristique au-delà de 20 par ce biais.

Druide niveau 18

Jeunesse éternelle :

La magie primordiale qui vous parcourt ralentit le vieillissement de votre corps. Vous ne prenez qu’un an d’âge toutes les dix années écoulées.

Incantation animale :

Vous pouvez lancer sous votre Forme sauvage la plupart de vos sorts de druide. Vous pouvez réaliser les composantes somatiques et verbales d’un sort de druide lorsque vous êtes sous forme de bête, mais vous ne pouvez pas utiliser de composante matérielle.

Druide niveau 20

Archidruide :

Vous pouvez utiliser Forme sauvage un nombre illimité de fois par jour. De plus, vous pouvez ignorer les composantes verbales et somatiques de vos sorts de même que toute composante matérielle non coûteuse qui n’est consommée par le sort.

Vous gagnez ces avantages que vous soyez sous votre forme normale ou sous votre forme de bête de Forme sauvage.

Cercles Druidiques

Bien que leur organisation soit invisible pour la plupart des étrangers, les druides appartiennent à une société qui s’étend sur tout le territoire, ignorant les frontières politiques. Tout druide est membre à part entière de cette société druidique, même si certains sont si isolés qu’ils n’ont jamais vu un membre de haut rang de la société ou participé à des rassemblements druidiques. Les druides se reconnaissent mutuellement comme frères et sœurs. Mais tout comme les créatures des étendues sauvages, les druides sont parfois en concurrence entre eux, voire même s’affrontent. À l’échelle locale, les druides sont organisés en cercles qui partagent certains points de vue sur la nature, l’équilibre, et la vision de ce qu’est un druide.

Cercle de la lune donjon et dragon

Les druides du cercle de la lune sont les féroces gardiens du monde sauvage. Leur ordre se réunit lors des pleines lunes pour partager des informations et échanger des avis et avertissements. Changeant comme la lune, un druide de ce cercle peut, une nuit, rôder silencieusement comme un chat, survoler la cime des arbres comme un aigle le jour suivant, et débouler au travers des broussailles sous forme d’ours pour chasser un monstre indésirable.

Cercle de la terre donjon et dragon

Le cercle de la terre est constitué de mystiques et de sages qui perpétuent des rites et d’anciens savoirs au travers d’une vaste tradition orale. Ces druides se rencontrent dans ces cercles d’arbres sacrés ou de pierres levées. En tant que membre de ce cercle, votre magie est influencée par la terre qui vous a vu initié aux rites mystérieux du cercle.

Sorts de Druide

Via ce lien

Pensez à filtrer avec la classe « druide » et à trier par niveau.

Tableau d’emplacement de sort

La table du druide montre combien d’emplacements de sorts vous avez pour lancer vos sorts de druide de niveau 1 et supérieur. Pour lancer un de ces sorts, vous devez dépenser un emplacement du niveau du sort ou supérieur. Vous regagnez tous les emplacements de sorts dépensés lorsque vous terminez un repos long.

Niv de DruideSorts mineurs123456789
122
223
3242
4343
53432
63433
734331
834332
9343331
10443332
114433321
124433321
1344333211
1444333211
15443332111
16443332111
174433321111
184433331111
194433332111
204433332211
1 – 2 – 3 -4 – 5 représentent les niveaux des sorts et non de l’aventurier.

Vous devez préparer la liste des sorts de druide qui vous sont disponibles pour les lancer. Pour ce faire, choisissez un nombre de sorts de druide égal à votre modificateur de Sagesse + votre niveau de druide (minimum un sort). Lancer le sort ne le supprime pas de votre liste de sorts préparés.

Vous pouvez modifier votre liste de sorts préparés lorsque vous terminez un repos long. Préparer une nouvelle liste de sorts de druide nécessite du temps pour prier et méditer : au moins 1 minute par niveau de sort pour chaque sort sur votre liste.

Histoire des Druides dans D&D

Le pouvoir de la nature

Les druides adorent la nature par-dessus tout, et leurs sorts et autres pouvoirs magiques proviennent soit des forces naturelles, soit des dieux de la nature. De nombreux druides recherchent la spiritualité mystique, une union détachée avec la nature, plutôt que la dévotion à une entité divine, tandis que d’autres servent les dieux de la nature, des animaux ou des forces de base. L’ancienne tradition druidique, parfois appelée l’ancienne foi, contraste avec le culte des dieux dans les temples et les sanctuaires. Les sorts de druide sont orientés vers la nature et les animaux : le pouvoir des crocs et des griffes, du soleil et de la lune, du feu et de la foudre. Les druides ont également acquis la capacité de se transformer en formes animales, et certains druides ont si bien étudié la pratique qu’ils commencent à préférer les formes animales aux formes naturelles.

Préserver l’équilibre

Pour les druides, la nature est un équilibre instable. Les 4 éléments qui ont fondé le monde (l’air, l’eau, le feu et la terre) doivent rester en harmonie. Si un élément gagnait du terrain sur les autres, le monde pourrait être détruit, attiré dans l’un des plans élémentaires et ainsi séparé de ses différents constituants. C’est pour cette raison que les druides s’opposent aux cultes du Mal élémentaire et à tous ceux qui prêchent la suprématie d’un élément et l’exclusion des autres.

Les druides sont également préoccupés par le délicat équilibre écologique dont dépendent les plantes et les animaux, et la nécessité pour un monde civilisé de vivre en harmonie avec la nature plutôt qu’en opposition. Les druides acceptent la cruauté de la nature et détestent tout ce qui n’est pas naturel, y compris les aberrations et les morts-vivants. Les druides mènent parfois des expéditions contre ces créatures, en particulier lorsque ces monstres envahissent les terres druidiques. On trouve aussi souvent des druides gardant des lieux saints ou surveillant des réserves naturelles. Mais lorsque de grands dangers surgissent, menaçant l’équilibre de la nature ou les terres qu’ils protègent, les druides, comme les aventuriers, jouent un rôle plus actif dans la lutte contre la menace.

L’utilisation du bois

Les druides considèrent certaines plantes comme sacrées, notamment l’aulne, le frêne, le bouleau, le sureau, le noisetier, le houx, le genévrier, le gui, le chêne, le sorbier, le saule et l’if. Les druides utilisent souvent ces plantes en complément d’un focaliseur druidique, notamment des travées de chêne ou d’if ou des brins de gui.

De même, les druides utilisent ce bois pour fabriquer d’autres objets, tels que des armes ou des boucliers. L’if est associé à la mort et à la renaissance, de sorte que le manche d’une machette ou d’une faucille peut être fait de ce bois. Le frêne est associé à la vie, le chêne est associé à la force. Ces bois font d’excellents bâtons et même des armes complètes telles que des bâtons ou des gourdins et des boucliers. L’aulne est associé à l’air, il peut donc être utilisé pour lancer des armes telles que des fléchettes ou des javelots.


Accueil » Donjon et Dragon univers » Donjon et Dragon classe » Druide : Donjon et Dragon